Communiqué de FESI-Canada sur le mouvement Black Lives Matter

Nous affirmons notre solidarité envers la lutte contre le racisme systémique anti-noir et la suprématie blanche. Nous condamnons toutes les formes d’inégalité, de xénophobie et de discrimination envers les personnes noires. Les vies noires comptent. Black Lives Matter.
À travers le monde, nous sommes aujourd’hui témoins de la souffrance collective d’une communauté qui continue de survivre à sa déshumanisation et à une discrimination qui s’inscrit sur plusieurs générations. Nous constatons le deuil d’une communauté qui ne peut faire confiance aux forces policières qui ont pourtant le devoir de la protéger. George Floyd. Breonna Taylor. Tony McDade. Ahmaud Arbery. Regis Korchinski-Paquet. Il est difficile de nommer ces personnes mortes trop tôt aux mains de la suprématie blanche sachant que la liste s’étend sur plusieurs siècles et se compte en centaines de milliers de vies. Il est encore plus difficile, mais nécessaire, d’affirmer que sans un changement profond, cette liste continuera de s’allonger.
Nous savons que le racisme ne reconnaît pas les frontières. Ce problème existe aussi au Canada. Le Canada s’est construit à partir du génocide des peuples autochtones. Notre État s’est maintenu par le biais de l’oppression systémique des personnes noires, autochtones et de couleur. À ce jour, les personnes noires et autochtones sont disproportionnellement sujettes à des interactions violentes avec la police.
Qu’il s’agisse des effets de la COVID-19 qui les affectent de façon disproportionnée ou de leur combat contre la violence policière, les personnes noires continuent d’être au premier rang de la lutte contre le racisme et l’injustice systémique. Nous ne pouvons penser la sécurité sans inclure à notre réflexion la paix et la sécurité des personnes noires. Cette sécurité est menacée dès lors que l’accès à l’éducation, au logement et à des services de santé est fonction de la couleur de notre peau. Cette sécurité est menacée dès lors que la participation à la vie politique, sociale et économique est fonction de la couleur de notre peau. Cette sécurité est d’autant plus menacée dès lors qu’une personne a davantage de chance d’être emprisonnée en raison de la couleur de sa peau. Cette sécurité est d’autant plus fragile lorsque des personnes innocentes sont tuées en raison de la couleur de leur peau.
FESI-Canada s’est engagé à promouvoir les voix des femmes en sécurité internationale.  Ce projet inclusif se doit d’être antiraciste. Le racisme est un enjeu féministe. La complaisance et le silence sont les complices du racisme. Nous, membres du conseil d’administration et de la direction de FESI-Canada, sommes solidaires de toutes ces personnes qui réclament justice.

...

Les commentaires et opinions exprimées ici sont celles de FESI-Canada et ne reflètent pas nécessairement la politique officielle ou la position d’une autre agence, organisation, employeur ou entreprise à laquelle les membres du comité sont autrement affiliées.